78%
Marketing alimentaire : 10 bonnes pratiques à adopter

Marketing alimentaire : 10 bonnes pratiques à adopter

Jean-Marc Demers
Jean-Marc Demers

Le domaine de l’alimentation est l’une des rares industries à toucher l’ensemble de la population. Il s’agit donc d’un secteur très diversifié où l’innovation et la créativité sont essentiels pour s’adapter aux besoins des consommateurs.

Étant constamment en évolution, l’industrie alimentaire présente aux entrepreneurs du milieu de nombreux défis que l’on ne retrouve pas dans d’autres secteurs, et tout ce qui touche au marketing n’y fait pas exception. La compétition en magasin est féroce, les tendances évoluent rapidement et, surtout, la stratégie de marketing doit tenir compte d’un volet orienté vers le détaillant (B2B) tout aussi important que celui orienté vers le consommateur (B2C).

Au cours des dernières années, Braque a su développer son expertise en marketing alimentaire grâce à sa collaboration avec de nombreux clients de l’industrie. Nous avons pensé partager avec vous dans ce billet un peu de la sagesse acquise au cours de ces mandats, histoire de vous aider à améliorer vos pratiques et à vous éviter certains pièges. Voici donc 10 bonnes pratiques en marketing alimentaire à adopter dès aujourd’hui!

1. Bien outiller son équipe de vente

Pour leur permettre de bien faire leur travail et de transmettre fidèlement l’image de votre marque, vous devez fournir à vos vendeurs du matériel pour informer les détaillants sur vos produits et les convaincre de les offrir sur leurs tablettes. Votre équipe de vente doit aussi être en mesure de prouver aux détaillants que vous supportez votre marque. Développez donc des outils montrant vos plus récents efforts marketing pour confirmer que vous investissez en communication et appuyez vos produits pour attirer des clients en magasin. Toutes vos actions marketing peuvent être mises de l’avant, petites ou grandes, qu’il s’agisse d’une commandite, de création de contenu, de couverture de presse, d’un événement ou de publicité.

2. Optimiser son emballage

Saviez-vous que 60% des décisions d’achat se prennent devant les tablettes? Il est donc primordial que l’apparence de votre produit attire l’attention du consommateur. Voici quelques questions à vous poser pour vous guider dans l’élaboration de votre packaging :

  • Comment sera disposé le produit dans les tablettes? Les informations sur l’emballage seront-elles visibles?
  • La forme de l’emballage est-elle ergonomique? Y aurait-il une façon de simplifier son utilisation ou de le rendre plus pratique pour le consommateur?
  • Les bénéfices du produit sont-ils perceptibles au premier coup d’œil?
  • Le design de l’emballage attire-t-il l’attention? Permet-il à mon produit de se distinguer de ses compétiteurs?
  • L’emballage est-il écoresponsable? Quelles matières sont utilisées? Le produit est-il suremballé?

Vous voyez qu’une multitude de facteurs doivent être pris en compte lors de l’étape du développement de votre packaging. Ce n’est pas pour rien que nous croyons que le design d’emballage devrait être un domaine scientifique à part entière!

3. Ne pas sous-estimer le mobile

Les téléphones mobiles sont de plus en plus utilisés pour la navigation sur Internet. Assurez-vous que votre site soit optimisé pour ce genre d’utilisation, car plusieurs consommateurs ont le réflexe de faire une recherche rapide sur une marque ou un produit avant de l’acheter alors qu’ils sont devant les tablettes. L’information sur votre site doit être clairement présentée, de sorte à ce que l’internaute trouve facilement ce dont il a besoin. Pensez aussi à faciliter le partage de vos contenus avec, notamment, des boutons de partage sur vos différentes pages.

4. S’adapter aux tendances et aux préférences du moment

Les habitudes alimentaires des gens évoluent au même rythme que les tendances et les mouvements populaires. Par exemple, aujourd’hui, la consommation responsable prend de plus en plus de place. Les aliments santé, locaux et biologiques ont donc la cote. Les produits pratiques comme les fruits et les légumes pré-coupés ou les plats prêt-à-manger sont aussi populaires puisqu’ils permettent aux gens ayant un emploi du temps chargé d’économiser du temps. Il est donc important de vous tenir à jour et d’adapter vos produits et vos pratiques aux tendances du moment.

CONSEIL D'EXPERTE -

« Une bonne façon de tester l’intérêt du marché pour un nouveau produit tout en s’adaptant aux tendances du moment est de le lancer en édition limitée. En s’inspirant des saisons ou des aliments populaires, il est possible de créer des produits originaux qui sauront attirer l’attention du consommateur et attiser sa curiosité. Qui sait, peut-être que le succès de votre produit sera tellement grand qu’il pourrait éventuellement être disponible de façon permanente! »

-Marie-Josée Bourque,Vice-présidente service conseil chez Braque

5. Faire essayer votre produit au consommateur

Il est beaucoup plus facile de faire entrer un nouveau produit dans le panier d’épicerie d’un consommateur quand ce dernier y a déjà goûté et sait qu’il l’apprécie. La dégustation en magasin ou la distribution de produits à l’extérieur avec un escouade tactique sont donc de bonnes stratégies. Pensez aussi à la commandite, qui permet aux marques d’assurer leur présence dans certains événements ciblant leur public.

6. Interagir avec les consommateurs sur les réseaux sociaux

Non seulement 83% des adultes québécois sont présents sur les réseaux sociaux (Cefrio, 2018), mais, en plus, les contenus bouffe sont très populaires ces temps-ci avec la montée de la tendance foodie et l’engouement pour les émissions culinaires et les chefs professionnels. Les contenus bouffe ont un excellent potentiel visuel et ils constituent une source d’inspiration pour les consommateurs. Par ailleurs, les utilisateurs des réseaux sociaux, tout particulièrement les milléniaux, aiment partager des photos de nourriture, que ce soit de leur plat au restaurant ou du repas qu’ils ont cuisiné. Il s’agit donc d’une belle opportunité pour obtenir du contenu généré par les utilisateurs et faire de vos clients des ambassadeurs de marque. Bref, n’ayez pas peur d’expérimenter avec le marketing num érique!

7. Essayer les promotions croisées

Faire équipe avec une autre entreprise pour une promotion croisée vous permettra de bénéficier de la notoriété de sa marque et d’étendre votre portée en rejoignant des nouveaux consommateurs qui ne considèreraient pas votre marque en temps normal. Point bonus : la promotion croisée permet aussi de séparer les coûts d’une installation en magasin que vous n’auriez pas les moyens de vous offrir par vous-même.

8. Magasiner son courtier

Si vous ne pouvez pas engager votre propre équipe de vente interne, faire affaire avec un courtier pour vous représenter auprès des détaillants est une bonne idée. Assurez-vous toutefois que son réseau de distribution est pertinent pour vos produits. Par exemple, si votre objectif est de placer vos produits sur les tablettes d’épiceries grande surface, un courtier collaborant seulement avec des épiceries fines ne sera pas votre meilleur allié.

9. Développer une marque forte

Le prix demeure un facteur décisif pour une majorité de consommateurs. Cela explique en partie la montée en popularité des marques maisons, mais aussi pourquoi les gens sont moins fidèles. Afin d’éviter les comparatifs au niveau du prix, vous vous devez d’avoir une marque forte. Le simple fait que votre produit porte le nom de votre marque devrait être, en soit, un avantage. Dotez-vous donc d’une image et d’un positionnement uniques, travaillez votre notoriété et assurez-vous que votre promesse est claire pour le consommateur.

10. Travailler avec une agence de communication experte en marketing alimentaire

Les agences de communication sont des alliés pour vous aider avec divers aspects de votre stratégie de communication marketing, de la planification jusqu’à la production de pièces créatives. Elles sont expertes dans la compréhension du consommateur et elles possèdent toutes les ressources que vous n’avez peut-être pas à l’interne. Elles ont aussi l’avantage d’avoir un point de vue extérieur sur vos produits et votre marque. Pensez à choisir une agence experte en marketing alimentaire, car elle sera familière avec votre réalité d’affaires et les enjeux propres à votre industrie.

- Conseils de notre experte, Caroline Graf, Chargée de comptes, Lead - Marketing alimentaire

Vous voulez plus de conseils ou vous êtes curieux de savoir ce que notre agence pourrait faire pour vous? Passez-nous un coup de fil, nous serons heureux de discuter avec vous!