78%
La muraille et le moulin : Comment gérer le changement ?

La muraille et le moulin : Comment gérer le changement ?

Marie-Josée Bourque
Marie-Josée Bourque

Lorsque souffle le vent du changement, certains construisent des murs, d’autres des moulins. – Proverbe chinois

Quiconque travaille dans un environnement le moindrement organisé se retrouvera un jour ou l’autre dans une situation de changement en milieu de travail. Ce type d’expérience peut prendre diverses formes et être vécu de nombreuses façons par ceux et celles concernés, qui peuvent décider de bloquer le vent du changement en érigeant une muraille, ou au contraire d’en bénéficier tel un moulin.

Plusieurs facteurs influencent le déroulement du changement et la façon dont il est perçu par les gens qu’il touche. Est-ce que le changement lui-même est bien défini par la direction ? Quels sont les objectifs visés ? Qu’est-ce qui a amené l’entreprise et ses dirigeants à passer à l’action ? Est-ce que le plan en place est en accord avec les objectifs ? Est-ce que les gens concernés de près ou de loin sont bien informés des étapes à franchir et des attentes que la direction a envers eux ? Ces éléments et bien d’autres sont inhérents à la planification et à la gestion du changement, et sont tout un chacun des occasions de réussite ou d’échec. Pas une mince affaire.

Le changement, c’est passer d’un mode à un autre, avec entre les deux une période d’instabilité. Le changement, c’est une partie d’inconnu, c’est sortir de sa zone de confort. Le changement, c’est, on le souhaite, pour le mieux, mais c’est aussi la possibilité de perdre certains acquis.

Le changement, c’est une source d’inquiétude, de stress. Mais aujourd’hui, le changement, c’est une réalité avec laquelle toutes les entreprises doivent composer sur une base continue. Pour survivre, pour grandir. Pour devenir meilleures. You snooze, you loose!

Comment faire pour garder son équilibre quand tout bouge, tout le temps ? Comment faire pour garder les membres de son équipe motivés et mobilisés ? C’est tout sauf simple. Oui, il y a des outils. Oui, il y a des bonnes pratiques. Et oui, il y a des consultants. Mais à partir du moment où on réalise que le succès du changement repose sur les gens qui le vivent et qui vont le faire vivre, la théorie peut en prendre un coup.

Pas de recette miracle ici, il faut accepter que tout ne se déroule pas exactement comme prévu, dans les temps prévus. Célébrer les petites victoires, en communiquant régulièrement les bons et les moins bons coups. En étant conséquent et en acceptant de réajuster le tir si nécessaire, on peut construire un moulin pour profiter du vent du changement, plutôt que d’ériger une muraille pour s’en protéger.

Mes cinq conseils pour apprivoiser le changement en entreprise :

  1. Prendre le temps de bien définir les objectifs souhaités et les prioriser.
  2. Déterminer qui sont les agents de changement au sein de votre entreprise et les faire participer en amont.
  3. Mettre en place une communication bidirectionnelle.
  4. Valoriser la participation de tous les employés.
  5. Cultiver sa patience. La perfection du premier coup est l’exception et non la règle !